Colloque

Le stockage électrochimique du futur : quelles solutions ?

• Date :

• Horaires :
11 Juin 2018

09h30 - 17h00
28 rue Saint Dominique
75007 PARIS
Petit Amphéthéâtre
• Adresse :

• Salle :

François BADIN - Responsable de Projet Filières Industrielles Carnot, IFP Énergies Nouvelles

Philippe BARBOUX - Chimie-Paristech, Université Paris Sciences et Lettres

Franck BOURRY - Responsable du Laboratoire Smart Grid, CEA-LITEN

Bertrand LARGY - Pilote du Comité d’Experts Véhicules Électriques et Écosystème Énergétique de la SIA

Marc J. LEDOUX - Directeur de Recherche CE Em du CNRS, Fondation de la Maison de la Chimie, Université de Strasbourg

Michael LIPPERT - Marketing & Business Development Manager, SAFT Batteries

Philippe STEVENS - Ingénieur Senior R&D, EDF

Jean-Marie TARASCON - Professeur au collège de France, Directeur du RS2E, Collège de France

• Intervenants :
• Résumé :

Le stockage sur batteries est resté longtemps cantonné à des créneaux restreints : alimentation de dispositif isolé (phares), poste de secours transitoire (avant démarrage du poste principal), voiturettes électriques et chariots élévateurs, du fait des performances limitées des batteries au plomb.


De nouvelles batteries Ni-Cd et NiMH ont permis l’alimentation autonome de l’électronique grand public, une mise sur le marché limitée de voitures électriques et le développement à une véritable échelle commerciale de véhicules hybrides.


Le développement de batteries au lithium (Li-ion et Li-métal polymère) dotées de performances inédites, notamment en terme de capacité massique, a déclenché une véritable révolution, en rendant crédible un véhicule électrique d’autonomie raisonnable, tout en apportant une amélioration dans le domaine de l’électronique grand public.


Les progrès réalisés en liaison avec une production industrielle massive sont tels qu’un nouveau créneau d’application apparaît : la gestion (partielle) des énergies renouvelables intermittentes


Le présent colloque propose de discuter des améliorations que l’on peut attendre des batteries pour 2 domaines d’application :

-> Les véhicules électriques,
-> La gestion des énergies renouvelables intermittentes.


Quelles solutions pour le futur ?
Quelles sont les limitations intrinsèques auxquelles la solution batterie se heurtera nécessairement ?

 

Secrétariat du Colloque :
Mme Pascale BRIDOU BUFET
Tél. : 01 40 62 27 76
Email : p.bridou-buffet[at]maisondelachimie.com

Conception Regliss.com © | Mentions légales | Nous contacter